mômes SAuVe qui peut!

25 mai 2018

Guido Van Genechten

th (5)

Idéal pour apprendre les couleurs.

Posté par lolula à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Mo Willems

th (4)

A mourir de rire!!!

Posté par lolula à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Werner Holzwarth, Wolf Erlbruch

th (3)L'histoire de la petite taupe...Très caca pipi comme on les aime!

 

Matthieu Maudet

 

th (2)

 Un oisillon qui part à l'aventure! Et quelle aventure! Très amusant, pour les enfants comme pour les adultes.

 

 

Posté par lolula à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Christian Voltz

Des histoires légères, très agréables à raconter et une ambiance formidable!


th (1)

th

Posté par lolula à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 décembre 2017

Fabriquer une cuisine à partir de deux tables de chevet

Ma "création" est très largement inspirée de la cuisine réalisée par 

http://araigneeauplafond.fr/

Cependant, je voulais vous faire part des étapes suivies pour arriver à ce résultat :

DSCF9591

 

Je suis partie de deux chevets MALM de chez Ikea (trouvés à 8€ les deux sur le bon coin)

Etape 1 : Retirer les tiroirs et peindre les meubles. Bon c'est vrai, il aurait été plus judicieux de percer le trou pour la vasque et ceux des poignées de  tiroirs avant de peindre mais impatiente que je suis, je voulais tester la tenue de la peinture (1er essai en blanc...pas concluant : la peinture s'écaillait et ne tenait pas malgré mon léger ponçage. J'ai donc investi dans la peinture Résinence par laquelle je ne suis jamais déçue -non non pas de pub!-)

Résultat de recherche d'images pour "peinture resinence"

DSCF9205DSCF9210

Etape 2 : Percer le trou pour accueillir la vasque.

Tracer le plus petit diamètre de la vasque (ici une gamelle pour chien) sur le dessus du meuble
Impossible de remettre la main sur ma scie cloche , j'ai donc percé plusieurs petits trous à la perceuse afin de pouvoir y glisser la lame de la scie sauteuse.

J'ai ensuite percé deux petits trous pour accueillir les tiges du robinet (oui bon il y en a 4 sur la photo...le robinet était trop loin de la vasque!).

DSCF9256DSCF9257DSCF9258

Etape 3 : Le four

Ici une planche de mélaminé pour la porte. Pour découper le carré (accueillant la vitre), découper tout d'abord à la scie sauteuse un cercle central, puis découper ensuite les angles un par un. La vitre est une planche de plexi que j'ai découpée au cutter (bien insister en passant plusieurs coups de cutter, puis casser la ligne prédécoupée).

La vitre plexi est collée au cadre de la porte à la colle extra forte transparente. La porte est fixée au meuble grâce à deux petites charnières et un bloc aimanté fixé en haut la retient.

DSCF9259DSCF9260

 

Etape 4 (facultative) : Euh...on repeint en rouge! Et on fixe les poignées (tiroirs et porte du four)

DSCF9332DSCF9333

DSCF9335

 

Etaoe 5 : On fixe les deux meubles entre eux (vis et écrous)

DSCF9336

 

Etape 6 : Découpe de cercles pour les plaques et installation des boutons du four (récup' boutons de tiroir)


DSCF9580

 

Etape 7 : Fixation de la "crédence" 

La crédence est réalisée à l'aide de dalles vinylliques collées sur une planche de mélaminé

DSCF9582

TADAAAAM!!

DSCF9591

 

 

Posté par lolula à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juin 2017

C'était donc ça...!

Un an qu'on se pose des questions. Notre loulou de maintenant 4 ans est souvent fatigué, chouinou, grognon. On mettait ça sur le compte des rythmes infernaux de l'école, de son sommeil agité, de son caractère...On est allé consulté un psychologue pour savoir comment réagir face à ses pleurnichements, sans succès. 
Et il y a quelques jours nous sommes allés consulter un ORL ; mon loustic parle fort...parfois très fort...et tooouut le temps...Bref je voulais faire un petit bilan.

Et là...la révélation. L'ORL a simplement regardé sa gorge. Il m'a demandé si T. était grognon, agité, fatigué, s'il transpirait beaucoup la nuit. Il a remarqué qu'il était pâlot, cerné (bon...il sortait d'une varicelle quand même). Répondant par l'affirmative à chacune de ses questions, il m'a tout simplement expliqué que T. avait de grosses amygdales. Il avait donc un sommeil perturbé, agité, peu réparateur. Ce qui explique son état de fatigue permanent, ses sautes d'humeur, ses "chouinements"...

Enfin!

Enfin on comprend pourquoi! Même si son état n'était alarmant au point de s'en inquiéter franchement (on est quand même en fin de période scolaire, de grands changements dans notre vie sont à venir et il le sait, beaucoup de stress, d'interrogations, au milieu des otites, angines et varicelles...faut dire que notre vie à tous les 4 n'est pas de tout repos en ce moment). 

L'ORL nous a conseillé de reconsulter d'ici un an, et on envisagera éventuellement une ablation des amygdales si vraiment c'est nécessaire, si son poids stagne et si la fatigue est toujours présente.

 

En BREF : Si votre enfant est souvent fatigué, pâle, cerné, grognon, chouinou. Si son sommeil est perturbé, s'il passe d'un état calme à un état agité en un quart de seconde la journée, s'il transpire beaucoup pendant son sommeil, réclame souvent de l'eau la nuit et surtout si son poids n'évolue pas pendant une longue période...Il PEUT s'agir tout simplement de la taille des amygdales!

Posté par lolula à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mars 2017

Pauvre Montessori

J'ai commencé à m'intéresser aux travaux de Maria Montessori alors que je préparais le concours de professeur des écoles il y a une dizaine d'années. A l'époque, on en parlait pas beaucoup, mais les pédagogies alternatives m'intrigaient. Alexander Neil (LIbres enfants de Summer Hill), Freinet, Montessori, l'école de la Neuville...tous au même titre apportaient leur lot de méthodes pédagogiques aussi enrichissantes et intéressantes les unes que les autres.

Alors pourquoi Montessori? Pourquoi maintenant?

Je ne cesse de me demander d'où vient cet engouement soudain et aveugle pour la pédagogie Montessori. Ses (formidables) travaux datent d'un siècle et ce n'est que maintenant que le monde entier semble les découvrir. Est-ce parce que certaines personnalités ont préféré ses méthodes pour leurs enfants?

Lorsqu'on voit à quelle sauce on sert la pédagogie Montessori, je me dis qu'elle doit se retourner dans sa tombe (paix à son âme). On estampille tout et n'importe quoi Montessori et ça se vend. La simple boite à formes pour bébés vendue depuis des dizaines d'années dans les magasins de jouets à trois francs six sous devient la "Boîte de notion de permanence de l'objet" chez Nature et Découverte (tu parles d'une découverte) et est vendue 29€!! What the fuck?!!?? Prenez une boite en carton, faites-y un trou, donnez une balle à l'enfant qu'il fera disparaître dans la boite puis ouvrez la boite et "Oh surprise!" Vous l'avez votre boîte de Notion de permanence de l'objet (soit dit en passant, lorsqu'on me parle de permanence de l'objet je pense à Piaget et non à Montessori...m'enfin...). Elle vous aura coûté...5 minutes à fabriquer (ah mais oui, le temps c'est de l'argent!).

Les livres et ouvrages "Montessori" à usage du bon parent soucieux de donner la meilleure éducation possible à sa graine de champion sont dans la majorité des cas une arnaque pure et simple. L'autre jour chez un libraire j'ouvre un livre recueillant soi-disant des travaux du type Montessori à faire à la maison. Une fiche représentant des petits lapins et des carottes dont la consigne était : Relie le petit lapin à sa carotte. Hein?!? RIP Maria Montessori, mieux vaut en rire (jaune).

Bon, plus sérieusement, depuis les travaux de Montessori, la science a évolué. Même si les bases qu'elle a posées sont fondamentales et doivent nous inspirer, avant de vouloir passer au tout Montessori, il serait temps de les mettre en parallèle avec les avancées scientifiques de ce dernier siècle. Montessori pensait par exemple qu'un foetus ne percevait ni son ni lumière avant de venir au monde. On sait maintenant que c'est faux. À partir de là, les "activités" que Montessori proposait aux enfants doivent être repensées, même si les grandes lignes (surtout en ce qui concerne l'environnement psychique et affectif de l'enfant) doivent être conservées.

J'ai vu que certains livres proposent comme "activité Montessori" le cirage de chaussures...Mais qui cire encore des pompes de nos jours?! (enfin si...J'ai bien quelques noms...bref). Adaptons-nous à notre époque !

Montessori ne doit pas venir avec la mode du vintage!

Plutôt que de courir acheter une multitude de jouets soi-disant Montessori, emmenons nos enfants à la plage qu'ils sentent le sable sous leurs pieds, qu'ils construisent des châteaux plus grands qu'eux! Emmenons-les en forêt découvrir la végétation et la faune environnante qu'ils construisent des cabanes et qu'ils apprennent à siffler avec un brin d'herbe entre les pouces! Emmenons-les découvrir des musées, des châteaux forts, des festivals...Faisons la cuisine, allons au marché éveiller nos sens! Attisons leur curiosité du monde qui les entoure! C'est largement suffisant et aucun jeu faussement Montessori ne remplacera l'envie de conquérir le monde réel de nos enfants.

Nous faisons du Montessori tous les jours à la maison sans nous en rendre compte, à partir du moment où on écoute nos enfants, on leur accorde notre confiance et on les laisse explorer une coccinelle dans le jardin pendant une demie-heure.

Posté par lolula à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2017

Voyager léger avec des jeunes marmots

IMG_20170203_145150

Il y a des parents pour qui voyager léger avec leurs enfants en bas âge est naturel et habituel. Il y en a d'autres pour qui un week-end prolongé avec leur marmaille s'apparente à une véritable expédition. Je pense me situer entre les deux, quoique l'habitude nous fait relativiser de plus en plus et j'éprouve enfin une certaine légitimité à partager des conseils de "parents voyageurs".

Au début on flippe, on se fait la main avec un seul enfant, on oublie les couches, le chauffe-biberon...Et on apprend à prioriser, à ne pas s'encombrer du superflu. Désormais je me pose la question : "Qu'est-ce qu'il ne faut SURTOUT pas oublier?" : les couches (au moins de quoi tenir un jour ou deux le temps d'en racheter le cas échéant), le lait (et oui, bébé APLV), le doudou. Tout le reste, on peut faire sans. À moins de partir dans un village paumé à l'autre bout du monde, en plein desert, ou encore au milieu de la forêt amazonienne, on trouve tout ce qu'il faut pour nos charmants bambins partout dans le monde. Pas besoin de charger nos valises avec 5 paquets de couches, 15 paquets de mouchoirs, 6 boîtes de serum phy ou une armada parmaceutique "au cas où". Prenez l'essentiel, s'il vous manque quoique ce soit, vous apprendrez à faire sans ou autrement ou vous pourrez l'acquérir sur place (je sais c'est facile à dire).

 

Le superflu : 

- La poussette : vous pouvez la remplacer par un porte-bébé style Manduca (moins encombrant)

- Le chauffe-biberon : un biberon de 180 ml au bain marie met 3 minutes pour arriver à 37° (oui, mon numéro 2 est du genre relou : si le bib est à 36,8° ou 38° Môssieur refuse de le boire!) ou 40 sec au micro-ondes (pensez à bien le secouer et vérifier la température)

- La baignoire : Un bassine peut faire l'affaire si bébé ne tient pas assis, ensuite vous pouvez le laver assis dans le bac de douche.

- un sac entier de jouets en tout genre : quand on voit comment ils s'éclatent avec un trousseau de clés ou une petite cuillère...

L'indispensable : 

- Le porte-bébé

- Le doudou

- Quelques couches

- Le biberon et le lait en poudre

- Deux ou trois suppos de doliprane

- Une solution de réhydratation

 

Nous rentrons tout juste de la Réunion, et pour 4, nous n'avions que deux sacs : un sac de rando taille moyenne, et une valise à roulettes (plus les bagages à main : un sac à langer, un sac à dos et mon sac à main). L'hôtesse à l'enregistrement était d'ailleurs étonnée! Et encore, nous avions trop de vêtements...

 

 

Posté par lolula à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 décembre 2016

Stephanie Blake

Histoires courtes et rigolotes, dessins simples et hauts en couleurs, la série du petit lapin Simon est un plaisir à lire à nos enfants!

100000000000067200000804A07FD661-a9bb99782211089685

 

978221122429141ezk6CvOgL

 

cacagg

 

hh

Posté par lolula à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,